Incendies en Argentine : Villa Carlos Paz face à un mur de flammes

Un incendie de forêt dévastateur menace de près la ville, située à quelques kilomètres de la mégalopole de Cordoba, dans le centre de l’Argentine. Les autorités ont déclenché des opérations d’évacuation alors que la population fait face à une menace imminente.

Un épais panache de fumée s’étendant sur des kilomètres, une ligne de flammes progressant dangereusement vers des bâtiments proches : en Argentine, la commune de Villa Carlos Paz, située à une dizaine de kilomètres de la mégalopole de Cordoba et ses près de 1,5 million d’habitants au centre du pays, a été le théâtre d’une évacuation massive mardi 10 octobre.

La situation a été déclenchée par un incendie volontaire, dont un homme de 27 ans a été arrêté. Il est soupçonné d’avoir déclenché l’incendie lundi après-midi dans une zone proche de la commune. Selon ses déclarations, il aurait tenté d’allumer un feu de camp pour préparer du café, mais aurait perdu le contrôle des flammes en raison des vents violents.

Comme souligné par le journal argentin La Nacion, la journée de mardi n’était pas clémente sur le plan météorologique. Le Service météorologique national avait émis, en matinée, des alertes jaunes pour des vents forts dans la région de Cordoba, une grande partie de la province de Buenos Aires, le sud de Santa Fe, ainsi que dans les zones de La Rioja, San Luis et La Pampa. Selon les prévisions, l’ensemble du territoire de Cordoba devait faire face à des vents du secteur sud, atteignant des vitesses de 30 à 50 km/h, avec des rafales pouvant aller jusqu’à environ 75 km/h.

Selon le Service national argentin de gestion des incendies, la région était le théâtre de cinq incendies actifs distincts ce mardi. Un total de 960 pompiers étaient mobilisés pour combattre ces feux de forêt, épaulés par huit avions et deux hélicoptères spécialisés dans la lutte contre les incendies, comme l’a annoncé le gouvernement provincial mardi soir. Dans l’immédiat, il est difficile de déterminer l’ampleur des dégâts causés par les flammes, tant à Villa Carlos Paz (56 000 habitants) que dans d’autres zones touchées.

L’espoir se tourne désormais vers le ciel, car des précipitations prévues pourraient apporter un soulagement bienvenu dans la lutte contre les incendies. Les pluies attendues suscitent l’espoir qu’elles contribueront à contenir les sinistres qui ont ravagé la région ces derniers jours.

Publié à 19:18 • 11/10/2023