Incendie dans les Pyrénées-Orientales : les causes restent inconnues, des points importants soulevés

L’incendie dévastateur qui a récemment touché les Pyrénées-Orientales continue de soulever des questions quant à ses origines. Une enquête approfondie a été lancée pour déterminer les causes exactes de ce sinistre, mais les premières constatations soulignent plusieurs points d’intérêt.

L’engagement rapide et massif des sapeurs-pompiers du SDIS 66, tant au sol que dans les airs, témoigne de la gravité de la situation au début du sinistre. Les secours ont été submergés d’appels, illustrant la panique et la gravité de la situation dans cette zone à forte concentration touristique, face à un feu qui se propageait à une vitesse alarmante. Les conditions météorologiques, avec un vent moyen à fort, des rafales tourbillonnantes, une sécheresse intense et des températures élevées, ont exacerbé la propagation du feu, rendant la tâche des pompiers encore plus ardue.

Plusieurs élus locaux ont souligné la problématique de la « cabanisation » dans cette zone, une pratique consistant à construire illégalement des cabanes ou des habitations légères. Cette densité accrue d’habitations a engendré une multitude de points sensibles que les pompiers ont dû protéger en temps réel, accentuant la complexité de leur intervention.

Un autre enjeu majeur a été soulevé : l’obligation légale de débroussaillage (OLD). Plusieurs habitations et entreprises, semble-t-il, n’avaient pas respecté cette réglementation essentielle, contribuant ainsi à faciliter la propagation rapide du feu. L’absence de débroussaillage a non seulement augmenté les risques d’incendie, mais a également compliqué considérablement l’action des sapeurs-pompiers.

Il est donc primordial, en attendant les conclusions de l’enquête, que les habitants et les autorités locales prennent conscience de l’importance des réglementations en place et de la nécessité de les respecter pour garantir la sécurité de tous.

Publié à 15:16 • 15/08/2023